Jun 042013
 

Beaucoup de personne pense principalement à l‘Ardéchoise lorsque l’on parle de cyclo en Ardèche, mais il en existe 2 autres qui sont plus modestes en terme d’organisation mais avec un parcours tout aussi beau.

beaume-brobie-198x300

montée de Brison

Ces cyclos étant la Classic du Rocher et la Beaume Drobie. La Classic du Rocher est une cyclo de fin Février marquant l’ouverture de la saison sur un parcours dans les alentours de Ruoms. La Beaume Drobie quand à elle propose un dénivelé plus important et un parcours plus sauvage.

Je n’avais pas pris le temps de reconnaitre l’intégralité et ce fut une belle surprise de découvrir ces routes magnifiques qui entourent Valgorge. Certains détracteurs diront que habitant à Largentière, j’aurai du les faire depuis longtemps, mais comme chacun sait, l’hiver a été rude cette année et j’ai évité de partir vers les montagnes où la neige s’est installée plus longtemps que prévu.

Bien qu’étant une cyclo de petite taille, il faut tout de même se placer car les routes du début du parcours sont très étroite et il n’est pas évident de doubler, même si les jambes sont là.

La première difficulté d’entrée de cyclo au km 4 était la montée de Laboule. Cette montée a surtout servit à calmer les ardeurs du peloton car tout le monde y trouvera plus ou moins sa place. Redescente sur Valgorge et direction Rocles pour ensuite monter à Brison.

L’allure du peloton étant plutôt modéré, un courageux douanier décide de sortir pour prendre de l’avance avant la prochaine ascension. Je décide de prendre sa roue et nous voilà partie à une allure plus soutenu. Nous prendrons jusqu’à 40 secondes d’avance. mon compagnon d’échappé ne peut pas me suivre dans cette montée et je reste seul à l’avant jusqu’à la dernière portion de la montée de Brison. Cette petite cavalcade m’a surtout permis de montée à mon train au lieu d’être dans le rouge comme beaucoup ont dû l’être en suivant l’allure de Lionel Genthon (triple vainqueur de l’épreuve).

Nous descendons vers Joyeuse, plat montant vent de face, ça se regroupe. Jean Noël Sarlin décide de s’échapper seul. Compte tenu de la faible allure, il prendra rapidement une avance conséquente. Plus tard, mon coéquipier Lévyn Laville sortira également, dans le but de parvenir à s’accrocher dans la plus grosse difficulté ; le col de Loubaresse. Il y laissera quelques plûmes à cause d’un vent de face sur ses 40km d’échappée. Me voilà avec une excuse toute trouvée pour ne pas rouler.. Lionel Genthon enchaine les attaques, trouvant que le rythme était trop lent pour revenir sur les échappées.

Nous arrivons enfin au pied du col de Loubaresse (19km à 5%) je parviens à rester avec le groupe de tête jusqu’à mi-hauteur puis décroche. Mon coéquipier Raphaël André est dans le même groupe que moi ainsi que Xavier Roumier. C’est ici que Raphaël décide de crever (2 fois en 2 semaines, vraiment pas de chance !) Avec Xavier, nous reprenons Lévyn juste en arrivant à Loubaresse. Ayant pris de l’altitude, le froid ce fait ressentir, il tombe même quelques flocons. Un seul remède: rouler plus fort pour se réchauffer. Nous continuons notre bout de chemin à 3. Dans la descente avant Beaumont, nous sommes repris par Florent Pecatte un bon rouleur/descendeur. Lévyn lache prise peu avant la montée de Beaumont. Xavier impose un rythme très soutenu dans Beaumont que Florent ne peut suivre. Nous reprenons éventuellement quelques cyclistes du groupe de tête qui ne peuvent pas nous accrocher. Je parviens à rester en contact avec Xavier jusqu’au dernier kilometre et je fini avec ce qu’il me reste dans les jambes à la 8eme place. Lévyn termine peu après à la 10eme place.

Devant, Lionel Genthon s’est échappé de la tête de la course peu après le col de Loubaresse, trouvant que l’allure était trop lente pour reprendre Jean Noël Sarlin, toujours échappé en tête. Jean Noël souffre d’une crevaison.., il est repris. Lionel Genthon s’impose seul en tête; Fabien Linossier remporte le sprint pour la 2eme place devant Cédric Paluello et Jean-Luc Chavanon.

Dommage de ne pas avoir pu accrocher la tête de la course et dommage aussi que Raphaël a crevé car c’est un sacré rouleur et il aurait changé la donne en restant dans notre groupe.

Cyclo vraiment très sympa à refaire, encore et encore !

Parcours sur strava

May 222013
 

La cyclo A Reginella qui a eu lieu le 27 et 28 Avril 2013 est la 2eme cyclo que j’ai fais en Corse cette année. Cette course se situe à Sagone, la marine de Vico sur la côte West, entre Porto et Ajaccio. Comme beaucoup de cyclos en Corse, l’atmosphère y est particulièrement conviviale et le parcours est à couper le souffle.

Nicolas Martin (coureur élite, spécialiste des contre la montre) a déjà gagné plusieurs éditions de la Reginella. Il fait donc office de favoris.

Samedi a eu lieu le prologue, un contre la montre de 12km composé de 5km de plat montant et 7km d’ascension. Une surprise de ce prologue fut la météo ; La montée s’est effectuée sous une plus battante, très contrastée avec le prologue de l’an passé et sa canicule.

Lionel Baudoin, qui semblait en forme la semaine précédente à la Cyclo’Corse fit parler ses talents d’effort solitaire en remportant le prologue devant Nicolas Martin et Jean-Luc Chavanon. Je finis 6eme, derrière 2 coureurs juniors de l’équipe Santé Mutuel : Adrien Buresi et Matthieu Castelli qui ont tout deux fait des progrès impressionnants depuis l’an passé. A la suite du prologue, j’ai eu l’occasion de sympathiser avec Jean-Luc et Véronique Chavanon, un couple passionné de cyclosportive depuis de nombreuses années.

Le Dimanche, la course en ligne pris place. Le parcours est tout simplement magique et je conseille à toute personne venant faire cette cyclo de passer quelques jours avant pour le reconnaître et pouvoir apprécier pleinement des paysages. Une légère pluie au départ, qui fait place à un temps plus clément sur le reste du parcours. Quelques équipiers de Lionel Baudouin du VC Porto Veccio emmènent le peloton à une allure assez soutenu sur le bord de mer.

Une chute collective juste dernière moi me rappelle que je devrais être mieux placé dans le peloton. C’est ce que je fais aussitôt et je trouve ainsi la roue de Jean-Luc Chavanon.

L’année passée, j’avais été marqué par les attaques explosives que porte Nicolas Martin ; cette année, rien n’a changé, dès le pied de la première ascension il part aussi sec. Lionel Baudoin le marque alors à la culotte. Je me trouve pour ma part idéalement placé dans la roue de Jean-Luc qui revient les 2 hommes au train. Cette ascension en direction de Piana fut l’objet d’une suite successives d’attaques de Nicolas Martin puis Lionel Baudoin. Il était déjà clair que la victoire allait se jouer entre eux deux. En haut de la bosse, nous n’étions plus que 6, respectivement les 6 meilleurs temps du contre la monde de la veille. Dans la descente, Jean-Luc Chavanon se détacha. Il sera rejoint plus tard dans la très longue montée Porto – Evisa qui dure 55mn. Je parviens à m’accrocher au groupe de 6. Au bout de 6 kms de montée, Lionel attaque. Seul Nicolas Martin parvient à l’accrocher. Nous nous retrouvons donc à 4 (petit soulagement pour moi car le rythme se réduit un peu maintenant que les 2 hommes forts sont partis).

Vers Evisa, nous nous apercevons que Lionel a décroché Nicolas, qui est encore à 1:30 de nous. Nous montons le col de Sévi à une bonne allure. Matthieu Castelli se fait décrocher ; je parviens tout juste à rester en contact avec mes 2 compagnons. Jean-Luc Chavanon commence une descente prudente vers Porto (à noter la présence de vaches sur la route). Il nous décroche et finit très fort à partir de Vico. Adrien me décroche également et nous sommes alors tout les 3 repartis pour un contre la montre en sens inverse cette fois. Je ne parviens pas à revenir sur Adrien qui avait plus de réserve que moi et finis 5eme.

Jean-Luc Fini 3eme à seulement 10 secondes de Nicolas Martin (2eme). Lionel Baudoin a fait tout simplement une course parfaite, parvenant à isoler son principal rival pour ensuite finir seul avec 4 minutes d’avance.

Tout les résultats de la Reginella

Parcours sur strava

Mar 192013
 

J’ai participé Samedi 16 Avril à la 22ème édition de la Durtorccha ; course FFC en 3ème catégorie. ~80 au départ, cette course est constituée de 3 tours de 20km comprenant une seul difficulté; une montée de 8km à 4.5%. C’est donc une course de 60km seulement avec une bonne bosse qui fera la sélection.

Le départ s’effectue au pied de la bosse et l’arrivé est un plat montant de 400m.

1er tour

LévynLa première montée est très rapide et fera une bonne sélection par l’arrière. Antony Cheytion se distingue en se détachant du groupe, sans réellement le vouloir,  vers le milieu de la montée. Nous basculons dans un groupe d’une 40ène de coureurs. Lévyn contrôle plusieurs tentatives d’attaques bien que 2 coureurs parviennent à sortir et rejoignent Antony. La 1ère descente est très rapide. Pour ma part, je l’effectue en fin de peloton. 4 autres coureurs sortent dans la descente et se regroupe avec le groupe d’Antony dans la descente.

2eme tour

AntonyPendant le début de la montée, l’allure est plus rapide qu’au 1er tour. Lévyn qui a fait plus d’effort que moi dans la descente décroche assez tôt. Je décroche ensuite et, petit à petit, reprends des coureurs qui ont monté trop vite. au fil de l’ascension, je remarque qu’un groupe ce former derrière moi. une fois en haut, personne ne semble avoir l’intention de rouler. Il semble clair que la course en tête est déjà bouclée pour nous. une personne “sans dossard” se met à rouler pour le groupe. Cela ne semble gainer personne dans ce groupe d’une 15ene de coureurs. Lévyn se trouve 40 secondes derrière nous et fait un gros effort dans la descente pour revenir sur nous.

3eme tour

geromeAu pied de de bosse, le speakeur annonce qu’il y a 12 hommes devant. cette 3eme montée s’effectue de manière régulière. Je monte devant et 2 autres coureurs prennent des relais. En haut, le scénario ressemble au tour précédent et ça ne roule pas. Un coureur prend quelque mètres d’avance. je fait alors un démarrage, dans le but de former un groupe plus petit. ça marche plutôt bien, quelques coureurs rentrent et tout le monde roule dans une parfaite entente, si bien que nous reprenons le groupe de 4 coureurs qui nous précédait (depuis la 2eme montée) dont Cédric Bonnefoy. Nous sommes toute fois repris en bas de la descente par le reste de notre groupe. Lévyn tente également de sortir à plusieurs reprises mais les derniers kms ne sont pas facile avec le vent de face qui s’est levé. Mal placé à l’avant du groupe, je laisse sortir plusieurs coureurs dans le dernier kilomètre. Lévyn et moi finissons comme nous pouvons. à l’avant, Antony ne parvient pas à sortir du groupe de tête et fini quand même à la 6eme place.

Résultat du club

  • Antony Cheytion 6eme
  • Levyn Chazel-Laville 16ème
  • Gérôme Romey 18ème

Il m’a quand même manqué des watts pour rester dans le bon groupe à la 2eme montée. J’ai plus apprécié cette course que Charols où tout s’était passé en peloton. Le placement en peloton est dangereux et stressant.

Le lendemain je décide, comme la plupart du club, de ne pas me rendre à la course de Saint Julien de Peyrollas, refroidi par le déluge qui s’abat en Ardèche. Cela ne semble guère affecter Lévyn qui s’y est rendu, a pris la bonne échappée et a fini à la 87eme place, malgré le froid et la pluie!

Prochaine course Dimanche à Crest où nous seront pas moins de 10 coureurs  Albenassiens!

 

Mar 112013
 

Dimanche 3 Mars 2013, Charols était ma 2eme course de la saison et ma première course FFC (ayant fait une saison UFOLEP l’année passée). Les conditions étaient exceptionnelles ! Soleil et absence de vent !

depart180 coureurs au départ sur un circuit de 18.4km à faire 5 fois soit 92km. Une seule difficulté , une montée de 2.9km à 3.3% juste à la sortie du village de Puy St Martin.

montee-de-puy-st-martinLes routes du circuit très étroites provoquent de gros ralentissements et accélérations au peloton très allongé. Il était primordial d’être bien placé pour éviter de trop se fatiguer. En effet, les coureurs l’ont bien compris et de nombreux intrépides tentent de remonter le peloton en prenant beaucoup de risques. Les 2 premiers tours sont très rapides et amincissent le peloton à chaque montée. Mal placé au début, j’ai d’ailleurs beaucoup de difficulté à comprendre ce qu’il se passe à l’avant du peloton. Nous étions 6 de l’UC Aubenas et après 2 tours, nous ne sommes plus que 3 dans le peloton. Colin Dusserre semble plus à l’aise à se placer dans le peloton que moi. Lévyn Chazel Laville, quand à lui montre beaucoup de facilité dans les montées, où il parvient à se replacer en tête de peloton. Quand à moi, je parviens difficilement à accrocher le groupe dans les montées et je suis encore hésitant à forcer ma place pour remonter le peloton. Je ne parviens à atteindre la tête du peloton seulement à de rares occasions.

levyn-echappe Après 2 tours, Lévyn parvient à prendre une échappée de 8 coureurs qui restera en tête pendant 2 tours.

Au premier tour, je remarque un gros ralentissement causé par 2 virages à 90° dans les rues très étroite de Puy St Martin, juste avant la montée. Je prend donc soin de me replacer alors avant ses virages pour aborder la montée avec plus de sérénité. Ainsi, au 4eme passage, juste après que Lévyn ne soit repris, je me replace comme prévu. Et comme ça ne roulait pas, j’en profite pour sortir et prendre un peu d’avance avant la montée. Ces quelques secondes sont autant d’efforts en moins dans la côte! C’était par ailleurs la seule occasion de rouler hors peloton, ce qui est très agréable!

levyn-etire-le-pelotonUne fois repris, Lévyn trouve encore les jambes d’accélérer dans la montée, bien qu’il ne parvient pas à sortir de nouveau. Lors du dernier tour, nous tentons de nous placer, et à ce jeu, c’est Colin qui s’en sort le mieux.  A 1500m de l’arrivé, 3 coureurs chutent juste devant moi, je parviens tout juste à m’arrêter à quelque centimètre des coureurs à terre. Lévyn est également gêné par la chute.

A 1000m de l’arrivée, Paul Sauvage (CR4C) et Frantz Guichardaz (U.C. Montmeyran) s’échappent pour gagner à quelques secondes du peloton. Colin parvient à trouver la roue de Loic Iapteff mais il est également refroidi par la chute collective et le laisse s’échapper. Ainsi Loic Iapteff finira 3ème en gagnant le sprint du peloton.

Résultats de l’équipe:

  • Colin Dusserre 28ème
  • Levyn Chazel-Laville 41ème
  • Gérôme Romey 69ème
  • Adrien Janin 110eme
  • Corentin Delarbre 125eme
Mar 022013
 

Samedi 23 Février 2013 a eu lieu La Classic du Rocher. C’est une cyclo de 100km pour 1500m de dénivelé; bref, une bonne mise en jambe pour aborder le début de saison.

Météo froide et venteuse, la course s’annonce tout de suite difficile. Si le plat du début de course semble être un bon échauffement, l’allure change radicalement dans la Fontaine de Cade qui s’effectue vent de dos(3.6% sur 3.3km) ; ce qui donne des ailes aux grimpeurs. Étant bien placé en bas de la montée, je parviens – non sans mal – à rester dans le groupe de tête qui doit contenir une 40aine de coureurs, dont 5 coéquipiers de l’UC Aubenas (Jordan Pontal, Raphaël André, Lévyn Chazal-LavilleQuentin Vignal et Colin Duserre). La portion entre la fontaine de Cade et le Razal est une mauvaise route vent de dos qui laisse peu de répits pour récupérer. La montée du Razal (4.6% sur 7km) s’effectue également à une allure très soutenue. Je l’aborde avec méfiance car plus longue que la Fontaine de Cade. Moins bien placé au pied de la montée, j’assiste impuissant au détachement d’un groupe de tête quelques mètres devant moi. En fin d’ascension, je remonte sur 2 coureurs intercalés, on roule à 3 pour rejoindre le groupe qui nous précède à une 20aine de secondes. Cette accélération infortune à la suite de mon relais me laisse seul à une vingtaine de mètres du 2ème groupe. Impossible de rentrer seul sur un groupe qui roule vite pour rejoindre la tête de course. Je me relève, tout est à refaire.

Repris par le 3ème groupe de 8 coureurs, nous nous mettons à rouler avec une bonne entente pour enfin revenir sur le groupe de tête au 47ème kilomètre. Nous sommes alors 32 coureurs. Ce groupe de tête commence à être animé. après 15km de chasse pour revenir sur ce groupe, je ne suis pas en état de participer aux actions. Au bout de 55km, le long des gorges de l’Ardèche, une échappée de ~8 coureurs se forme (dont Jordan, Philippe Moreau et David Polvéroni). Lévyn a également de très bonnes jambes et sort à son tour dans une seconde échappée quelques kilomètres plus tard. Ils formeront alors un groupe de tête. Raphaël, Quentin et moi n’avons alors plus qu’à contrôler et ne pas rouler sur nos coéquipiers. Le retour à Ruoms par les gorges reste très pénible car vent de face. Tout le monde essaie de garder des ressources pour la dernière ascension du Rocher de Sampzon.

Jordan PontalJordan Pontal fait une sortie très audacieuse 15km (de vent de face) avant le Rocher avec dans sa roue Philippe Moreau. ce duo ne sera pas repris. Philippe, plus expérimenté s’adjuge la victoire au sprint. Lévyn Chazal-Laville obtient une très belle 7ème place et Raphaël André fini 17ème. Je parviens à monter le rocher dans de bonnes conditions et fini 23ème. Quentin Vignal 30ème et Colin 49ème. Adrien Janin, un junior 1 prometteur fini 58ème.

C’était donc pour moi la première course de la saison, et surtout, la première course avec le maillot de l’UC Aubenas (mais en fait, il a fait tellement froid que j’ai du garder mon magnifique coupe vent jaune toute la course…). Il se trouve que rouler pour Aubenas est un gros changement pour moi car la dimension de course en équipe prend alors toute sa valeur, particulièrement avec des équipiers aussi talentueux.

Levyn Chazal-Laville Raphael Andre gerome Romey

La course sur strava et raceshape.

Prochain rendez-vous Dimanche 3 Mars pour la course le Grand Prix de Charols (FFC 2/3 Junior)

 

Feb 052013
 

Voici une ébauche de mon planning des courses cyclistes 2013 qui va jusqu’en Juin. Rien n’est encore graver dans le marbre bien sûr. N’hésitez pas à me contacter si vous voyez une épreuve immanquable qui m’a échappé!

  • Samedi 23 Février Clаssіc du Rоchеr (Ruoms) cyclo 100km
  • Dimanche 3 Mars Grand prix de Charols FFC 2/3/J
  • Samedi 9 Mars Saint Romain d’Ay FFC 3,J (weekend au ski)
  • Dimanche 10 Mars Montmeyran FFC 2/3 (weekend au ski)
  • Dimanche 17 Mars Saint Julien de Peyrolas FFC 2/3/J
  • Dimanche 24 Mars Crest FFC 2/3/J
  • Samedi 30 Mars Vougy FFC 2/3/J
  • Lundi 1er Avril Grimpée de Romette Chaillol FFC 1/2/3/J
  • Dimanche 14 Avril Cyclo Charly Berard 115km
  • Dimanche 14 Avril Ronde de l’Arboussas FFC 2/3
  • Dimanche 21 Avril La Cyclo’Corse 141km
  • Samedi 27 et Dimanche 28 Avril A Reginella CLM + cyclo 100km
  • Samedi 04 Mai Brioude FFC 2/3
  • Mercredi 08 Mai Belley FFC 1/2/3
  • Dimanche 12 Mai Voiron FFC 2/3
  • Dіmаnchе 19 Mаі Cyclo  La route des Helviens (Barjac)
  • Samedi 25 Mai La Beaume Drobie (Valgorge) 135km
  • Dimanche 26 Saint Clair du Rhône FFC 2/3
  • Dimanche 9 Juin Cyclo La Garlaban 144km
  • Dimanche 16 Juin Capou Biancho (Macinaggio) CLM + Cyclo 100km
Feb 012013
 

Je viens de recevoir mon nouvel écran.

Il s’agit d’un écran 27″ Iiyama B2780HSU-B1 commandé sur Amazon et livré en 3 jours. Je peux enfin travailler en full HD :)

L’époque de l’interminable scrollage est enfin résolu!

Avant:

Après:

Jan 132013
 

J’ai finalement décroché un emploi chez Albumblog!

Et oui, ma recherche d’emploi n’aura finalement pas duré bien longtemps.

Albumblog est une jeune startup créée en 2010, composée d’une équipe jeune et pleine d’ambitions.

albumblog

Ce site ouvert au grand public permet de créer tous types d’album photos illustrés et de les partager sur internet, ainsi que de les faire imprimer.

Leur siège se trouve en région parisienne. Ils ont déjà des employés en télétravail. Cela ne leur pose donc pas de problème de m’employer également en télétravail!

Je commence dès Lundi. Je monte sur Paris la semaine prochaine pour les rencontrer.

Jan 062013
 

2012 fût donc pour moi la première année d’entrainement sérieuse depuis mes années de triathlon en … 2002 il me semble.

 

14 944km

prés de 600h d’entrainement

plus de 200 000m de dénivelé.

2 chutes, sans gravité.

Des résultats plutôt correctes (voir Palmarès)

Une ribambelle de KOM.

 

Plus belles réussites de 2012:

  • L’Ardéchoise où je prend une belle 6eme place
  • La Reginella ou je fini 7eme malgré une chute

Déceptions de 2012:

  • Finir seulement 37eme au Bosses du 13, plus mauvais classement de cyclo de l’année, bien que ce soit la cyclo la plus relevé. j’accusais le coup de la fatigue de fin de saison.
  • Ne pas avoir gagner le championnat départemental UFOLEP au Régage, alors que j’ai effectué le parcours pratiquement tout les jours en me rendant au travail.
  • Avoir fini 4 fois 2eme et jamais 1er

Une leçon que m’a appris 2012?

“Mieux vaut bien se placer au départ d’une cyclo plutôt que de s’échauffer”

2012 m’a surtout apporté de l’expérience sur le vélo et en course. Avec un entrainement plus encadré au sein du club très motivé d’Aubenas, j’attends beaucoup de l’année 2013. Et pourquoi pas enfin gagner une course?

 

 

Jan 052013
 

Je viens de passé Noël à Cannes et le jour de l’an à Paris et c’est une belle surprise qui m’attend à mon retour en Ardèche. La température à remarquablement monté depuis que je suis partie. Cette sortie vélo a donc un avant gout de printemps! Le parcours est bien sur sur strava.

 

Grâce à David Bourgeois, entraineur du club d’Aubenas, j’ai maintenant un plan d’entrainement assez précis et il ne s’agit donc pas simplement de faire une balade de plus dans la campagne Ardéchoise, bien que je prenne tout de même le temps de capturer la beauté des paysages.

 

J’ai donc au programme 3 séries de 30 fois 10/10. La côte du Razal se prête bien à ces exercices. C’est d’abord un avant gout des séries d’intervals qui m’attendrons tout au long de l’hiver. J’avoue que ça m’entame quelque peu les jambes mais je ressens surtout la bonne fatigue, celle qui fait progresser.

 

Un petit détour par Balazuc sur le chemin du retour, un village charismatique dont j’avais beaucoup entendu parlé sans avoir eu le temps de m’y rendre. c’est donc chose faite!