May 222013
 

La cyclo A Reginella qui a eu lieu le 27 et 28 Avril 2013 est la 2eme cyclo que j’ai fais en Corse cette année. Cette course se situe à Sagone, la marine de Vico sur la côte West, entre Porto et Ajaccio. Comme beaucoup de cyclos en Corse, l’atmosphère y est particulièrement conviviale et le parcours est à couper le souffle.

Nicolas Martin (coureur élite, spécialiste des contre la montre) a déjà gagné plusieurs éditions de la Reginella. Il fait donc office de favoris.

Samedi a eu lieu le prologue, un contre la montre de 12km composé de 5km de plat montant et 7km d’ascension. Une surprise de ce prologue fut la météo ; La montée s’est effectuée sous une plus battante, très contrastée avec le prologue de l’an passé et sa canicule.

Lionel Baudoin, qui semblait en forme la semaine précédente à la Cyclo’Corse fit parler ses talents d’effort solitaire en remportant le prologue devant Nicolas Martin et Jean-Luc Chavanon. Je finis 6eme, derrière 2 coureurs juniors de l’équipe Santé Mutuel : Adrien Buresi et Matthieu Castelli qui ont tout deux fait des progrès impressionnants depuis l’an passé. A la suite du prologue, j’ai eu l’occasion de sympathiser avec Jean-Luc et Véronique Chavanon, un couple passionné de cyclosportive depuis de nombreuses années.

Le Dimanche, la course en ligne pris place. Le parcours est tout simplement magique et je conseille à toute personne venant faire cette cyclo de passer quelques jours avant pour le reconnaître et pouvoir apprécier pleinement des paysages. Une légère pluie au départ, qui fait place à un temps plus clément sur le reste du parcours. Quelques équipiers de Lionel Baudouin du VC Porto Veccio emmènent le peloton à une allure assez soutenu sur le bord de mer.

Une chute collective juste dernière moi me rappelle que je devrais être mieux placé dans le peloton. C’est ce que je fais aussitôt et je trouve ainsi la roue de Jean-Luc Chavanon.

L’année passée, j’avais été marqué par les attaques explosives que porte Nicolas Martin ; cette année, rien n’a changé, dès le pied de la première ascension il part aussi sec. Lionel Baudoin le marque alors à la culotte. Je me trouve pour ma part idéalement placé dans la roue de Jean-Luc qui revient les 2 hommes au train. Cette ascension en direction de Piana fut l’objet d’une suite successives d’attaques de Nicolas Martin puis Lionel Baudoin. Il était déjà clair que la victoire allait se jouer entre eux deux. En haut de la bosse, nous n’étions plus que 6, respectivement les 6 meilleurs temps du contre la monde de la veille. Dans la descente, Jean-Luc Chavanon se détacha. Il sera rejoint plus tard dans la très longue montée Porto – Evisa qui dure 55mn. Je parviens à m’accrocher au groupe de 6. Au bout de 6 kms de montée, Lionel attaque. Seul Nicolas Martin parvient à l’accrocher. Nous nous retrouvons donc à 4 (petit soulagement pour moi car le rythme se réduit un peu maintenant que les 2 hommes forts sont partis).

Vers Evisa, nous nous apercevons que Lionel a décroché Nicolas, qui est encore à 1:30 de nous. Nous montons le col de Sévi à une bonne allure. Matthieu Castelli se fait décrocher ; je parviens tout juste à rester en contact avec mes 2 compagnons. Jean-Luc Chavanon commence une descente prudente vers Porto (à noter la présence de vaches sur la route). Il nous décroche et finit très fort à partir de Vico. Adrien me décroche également et nous sommes alors tout les 3 repartis pour un contre la montre en sens inverse cette fois. Je ne parviens pas à revenir sur Adrien qui avait plus de réserve que moi et finis 5eme.

Jean-Luc Fini 3eme à seulement 10 secondes de Nicolas Martin (2eme). Lionel Baudoin a fait tout simplement une course parfaite, parvenant à isoler son principal rival pour ensuite finir seul avec 4 minutes d’avance.

Tout les résultats de la Reginella

Parcours sur strava

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>